4 février 2018

L’essentiel sur le vaginisme

Le vaginisme est très répandu actuellement. C’est un trouble sexuel d’origine psychique chez les femmes. Il peut provoquer des problèmes au sein d’un couple, mais heureusement il peut être traité.

De quoi s’agit-il ?

Au moment du rapport sexuel, les muscles du périnée se contractent de manière involontaire, empêchant ainsi toute pénétration. La femme peut ressentir des douleurs au niveau du vagin alors qu’il ne s’agit pas d’un problème physique, mais plutôt psychique. Lorsqu’une femme souffre de ce trouble, l’idée même de faire un rapport un sexuel pourrait l’angoisser. Mais quelles sont les causes de ce trouble sexuel chez la femme ? Parmi les causes les plus répandues, on retrouve différentes situations notamment une pénétration douloureuse, une première fois trop violente, la grossesse et l’accouchement, etc. Le plus souvent, la femme qui en souffre anticipe trop la douleur et cela entraîne la contraction des muscles périnéens.

Traiter le vaginisme

Pour traiter ce trouble, il faut consulter soit un sexologue, soit un gynécologue. Plusieurs techniques peuvent résoudre ce problème notamment les exercices de relaxation, l’hypnose, la sophrologie, etc. Une thérapie de couple peut être faite, elle peut aboutir sur des résultats impressionnants. Sachant que les muscles du périnée se contractent involontairement dans le cas d’un vaginisme, la femme qui en souffre doit apprendre à mieux contrôler ces muscles. Il est possible de travailler volontairement ces derniers. Le médecin peut prescrire des dilatateurs vaginaux pour venir à bout du problème. Remarque : le vaginisme doit être traité, il faut en parler à un sexologue ou un gynécologue. S’il n’est pas traité, les conséquences peuvent être désastreuses sur la vie de couple. Et la femme pourrait souffrir du même trouble même en changeant de partenaire. Le soutien du partenaire est essentiel dans le traitement, c’est la raison pour laquelle la thérapie de couple est une excellente façon de traiter ce trouble sexuel chez la femme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *